S'inscrire
Se connecter

Numéros d'Urgence

L'ancienne Synagogue


Si Bergheim ne compte actuellement plus que deux familles juives la communauté a été jusqu’au XXe siècle, une des plus importantes d'Alsace. Vers 1300 il y est fait mention d’une communauté florissante, ainsi que d'une synagogue dans la rue des Juifs.
Celle-ci est, avec celle de Haguenau, la seule d'Alsace à ne pas être détruite lors des grands pogroms de 1349 ; rachetée en 1551 par le président de la communauté Israélite, elle est aussi, toujours avec celle de Haguenau, la seule synagogue médiévale d'Alsace en fonction jusqu'au XlXe siècle. Elle ne sera détruite qu’en 1840, lors d'un incendie qui ravage cent deux bâtiments à Bergheim.
L’actuelle synagogue a été reconstruite à l'emplacement de la précédente de 1860 à 1863.

Malgré les déprédations qu'elle a subies durant l'occupation nazie (destruction de l’aron-ha-qodesh et de la clôture en pierre du sanctuaire liturgique), la synagogue de Bergheim présente un intérêt architectural non négligeable.
S'inscrivant dans le courant général de son époque, elle adopte le vocabulaire néo-roman tant dans le schéma des volumes (nef centrale, bas-côtés) que dans le décor de la façade occidentale. A l'intérieur, où l'on retrouve une ordonnance toute médiévale dans l’organisation d’une travée (grandes arcades, tribune sur le bas-côté, haute-nef avec oculus) c’est la hauteur de l’élévation qui surprend pour un édifice de dimensions relativement modestes.
L'intérêt de cette synagogue est singulièrement accru par le fait qu’elle est, comme l’a écrit Elie Scheid dans son Histoire des Juifs (1887) « La seule et unique synagogue en Alsace qui se trouve encore sur l'emplacement où elle avait été au commencement du XIVe siècle » c’est précisément pour cette raison qu’elle est très visitée par des Israélites en provenance de nombreux pays et qu’elle a fait l’objet d’un programme de restauration.

Synagogue (Inv. MH : 30 octobre 1990, modifié le 27 février 1991).