S'inscrire
Se connecter

Numéros d'Urgence

Jumelage avec la Ville de Courthézon

Bergheim Jumelage

Une délégation se rend à Courthézon

Répondant à l'invitation d'Alain Rochebonne, maire de la ville, une délégation d'une dizaine de personnes menée par Pierre Bihl, s'est rendue à Courthézon les 2 et 3 septembre dernier à l'occasion de leur grand fête médiévale.

L'organisation avait prévu un programme très étoffé pour les alsaciens. Dès son arrivée le groupe a été convié à assister à un conseil municipal extraordinaire, pendant lequel les circonstances et l'historique du rapprochement ont été rappelés.

La charte de jumelage avait été signée une première fois par les deux partis à Bergheim lors de la fête du gewurztraminer, elle a été consolidée à Courthézon lors de ce conseil municipal par les signatures de Pierre Bihl et d'Alain Rochebonne.

Dans le cadre de la fête médiévale, un repas dans le thème a eu lieu aux pieds des remparts, suivi d'un magnifique spectacle son et lumière avec la projection d'un feu d'artifice sur les hauts murs de la ville ainsi que des vues de Bergheim.

Le dimanche matin, la délégation a pu se promener dans le marché aux puces et dans les différents camps médiévaux parmi les troupes d'hommes en armes et les danseurs avec un grand défilé en point d'orgue. Après le repas, les alsaciens ont assisté à une conférence sur les fées et les sorcières à l'église de la ville, donnée par Chantal de Saint Priest, docteur en littérature médiévale.
Le dimanche s'est achevé par la visite d'un très beau domaine viticole, situé près de l'étang salé, magnifique espace naturel sensible.
Ce court séjour, riche en découverte, a permis de consolider les bases d'une amitié sincère. Il y a des promesses d'échanges, notamment par l'association des supporters du club de football qui ont promis de rendre visite à Bergheim et par la présence de la cave du Cellier des Princes au marché de Noël.


Bergheim Jumelage avec Courthézon

L'amitié est scellée

Après deux années de fiançailles, le jumelage entre Bergheim et Courthézon a été acté samedi 29 juillet lors de la fête du gewurztraminer.

Courthézon, ville de 5500 habitants située dans le Vaucluse entre Orange et Avignon a beaucoup de points communs avec Bergheim. La viticulture tout d'abord, Courthézon étant situé au cœur du vignoble de Châteauneuf du pâpe, architectural et historique ensuite, les deux communes sont entourées de remparts. On peut citer également une richesse du monde associatif et des espaces paysagers remarquables dans les deux villages.

C'est une délégation de huit personnes, Alain Rochebonne, maire de Courthezon, Corinne Martin, Marie Sabbatini, Nicolas Paget conseillères et conseiller municipaux, Isabelle Maignot chargée de la culture, Magali Lorthioir, chargée de la communication, Michel Blanc directeur de la Fédération des syndicats des producteurs de Chateauneuf du Pape et Valerie Gillet chargée de la promotion touristique et économique pour l’agence Vaucluse Provence Attractivité, qui ont fait le déplacement depuis le sud de la France et ont été accueillis vendredi par le maire Pierre Bihl et par les membres du comité de jumelage présidé par Jean-Luc Andrès.



La signature de la charte a eu lieu samedi en fin d'après-midi, dans la salle du conseil municipal. Dans leurs allocutions, les maires ont eu à cœur de définir les objectifs du jumelage : échanges culturels, associatifs, scolaires, touristiques, commerciaux et bien sur viticoles. C'est au comité de jumelage de mener à bien ces actions, de faire vivre et prospérer cette nouvelle amitié. An nom du syndicat viticole, Jean-Luc Andrès a offert a chaque courthézonais un coffret de 3 vins dont l'étiquette a été spécialement créée pour l'occasion.

Au jardin de ville, Alain Rochebonne et Pierre Bihl ont finalisé la plantation d'un jeune tilleul, tout prêt de son illustre ainé, pour symboliser l'espoir de longévité de cette union.
Les festivités ont continué dimanche avec la participation des maires et conseillers municipaux au cortège de la fête du gewurztraminer dans une calèche.
Un weekend bien chargé que les visiteurs ont su apprécier à leur juste valeur. Les échanges continueront au mois de septembre avec cette fois le déplacement d'une délégation de Bergheim à Courthézon.


Bergheim Fête du gewurztraminer

Sous le signe de l'histoire

Le samedi 29 et dimanche 31 juillet, Bergheim sera paré de ses plus beaux atours pour fêter dignement le roi gewurztraminer. Moult animations se succéderont tout au long de ces deux jours avec pour point d'orgue le cortège dimanche dédié à l'histoire du village au fil des siècles. L'occasion est choisie pour concrétiser le jumelage avec la ville de Courthézon dans le Vaucluse.

Les festivités démarreront dès samedi soir 18h sur les places du Dr Walter et le Jardin de ville, qui accueilleront dégustation, restauration et musique au son des orchestres Tempo et Les papillons.
Au même moment, à la mairie, Pierre Bihl, maire de Bergheim et Alain Rochebonne, maire de Courthézon, signeront la charte unissant les deux villes pour un jumelage basé sur des échanges fructueux entre les deux communes. Une délégation de Courthézon sera présente pour découvrir le village et participer aux festivités.

Dimanche matin, à partir de 7h, le marché aux puces, riche de plus d'une centaine d'exposants ouvrira ses portes pour la journée aux amateurs de brocante.
La matinée se poursuivra avec les apéritifs concerts de 11h à 12h30 animée par l'Accordéon club du Pelzkappel et le Musikverein de Riegel sur les deux places festives.
A l'Ancienne synagogue de 11h à 13h, le syndicat viticole présentera une dégustation commentée des grands crus de Bergheim, toujours très appréciée. Cerise sur le gâteau, cette année s'y rajoutera une dégustation commentée de crus de Châteauneuf du Pape en l'honneur des hôtes de Courthézon.

Dimanche à 15h, démarrera le grand cortège placé sous le signe de "Bergheim et son histoire" avec plus d'une vingtaine de chars, groupe à pieds et musique. Les associations de la cité y ont mis tout leur cœur et leur humour à préparer des chars illustrant la préhistoire aussi bien que les lavandières, la guerre des paysans et les procès de sorcières, la construction des remparts et le fameux « Lackmi ».
Après le cortège, danse et musique reprendront sur les places festives jusqu'à la tombée de la nuit.
L'accès à la Fête du gewurztraminer ainsi qu'au cortège est gratuit.